Chapitre 10 : Bicycle Race

Queen – Bicycle Race

Bicycle, bicycle, bicycle, I want to ride my bicycle…

… Eh oui, je fais du vélo en Nouvelle-Zélande, mais je vous rassure, autrement vêtu que dans ce clip vidéo (que je me dois de déconseiller au passage aux plus puritains d’entre vous).

J’ai acheté dimanche dernier un vélo, avec son cadenas et son magnifique casque Spider-Man, pour 100$ à un couple de tchèques qui quittaient la ville et souhaitaient s’en débarrasser (au passage, je commence à avoir rencontré pas mal de monde dans ce pays, si vous en êtes curieux j’ai commencé une carte pour en garder un souvenir, on se refait pas), je le revendrai sans doute de façon similaire.

Cet achat je l’ai fait car j’étais préoccupé par la perspective inéluctable de ma métamorphose rapide en un croisement entre un distributeur automatique et une tour de contrôle, ainsi que par la montée des prix du pétrole. L’évasion à vélo m’est apparue comme une forme de salvation, seul échappatoire à ma condition d’homme-machine, et ce, même si ce n’est qu’une heure de temps en temps.

D’autre part je suis allé au travail en vélo pour la première fois aujourd’hui. C’est pas facile, la pratique du vélo étant assez dangereuse en Nouvelle-Zélande pour plein de raisons que je ne détaillerai pas ici de peur de perdre le profane mais qui pourront éventuellement faire l’objet d’une thèse (à bon entendeur), et la pente étant forte. Mais ça me permet d’économiser sur les frais d’essence (jusqu’ici je covoiturais) et malgré la fatigue c’est plutôt agréable, je vais essayer de continuer mais je garantis rien.

Enfin, "maison"
La maison de Kim Dotcom, sur la route pour aller au travail

La plupart d’entre vous ont sûrement déjà entendu parler de Kim Dotcom, le mec qui avait lancé Megaupload, service d’hébergement de fichiers en ligne. Il y a quelques années, quand les États-Unis ont fait fermer le site, il a fui en Nouvelle-Zélande pour essayer d’avoir un procès plus équitable, et s’est acheté ce petit manoir pour quelques millions de dollars. C’est à dix minutes de chez moi.

Là où la coïncidence devient troublante, c’est que David, un ami allemand que j’ai rencontré par le biais de Julien, travaille comme « au pair » (baby-sitter logé à domicile) chez un des collaborateurs de Kim Dotcom, le chargé de la publicité (dans une entreprise qui comptait 9 salariés). Ils sont actuellement en procès et vont au tribunal régulièrement, l’issue du procès déterminera si oui ou non la Nouvelle-Zélande cèdera à la demande de Washington et les extradera vers les États-Unis. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils se sont fait du fric.

J’ai aussi pu faire quelques balades à vélo dans les environs, comme celle-ci où j’ai fait une pause pour me balader dans la Paremoremo Reserve.

Je travaille 7 jours sur 7 à 8h du matin, mais les horaires peuvent varier selon la quantité de fraises cueillies, pas de weekend donc mais lundi après-midi, après une courte matinée de travail, nous voici partis pour Muriwaï Beach, paradis des surfeurs et des oiseaux !

Je ne sais pas encore quand je partirai mais je sais que j’en ai déjà marre du travail repetitif, a priori donc dès que j’aurai gagné assez d’argent (vers fin novembre vraisemblablement) je m’en irai vers de nouveaux horizons. Et puis, en attendant, c’est fraises à volonté, c’est déjà pas si mal !

4 réflexions sur “Chapitre 10 : Bicycle Race

  1. Frédéric

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s