Chapitre 15 : Tequila Sunrise

Cypress Hill – Tequila Sunrise

(Un peu de hip-hop pour changer ! Le titre de la chanson colle parfaitement à mon nouvel an, les paroles un peu moins. Je sais bien qu’il y a ici des allergiques (essayez la version instrumentale, elle est pas belle cette guitare ?) et que je vais encore me faire taper dessus pour ne pas avoir mis la chanson homonyme des Eagles, mais on ne peut pas faire plaisir à tout le monde !)

Lentement mais sûrement, j’avance vers le Sud. Première étape : Hamilton, petite ville très provinciale à 2h d’Auckland qui est avec ses 200 000 habitants la 4e aire urbaine du pays. C’est plutôt sympa mais on a vite fait le tour, c’est une ville très peu touristique et à l’intérieur des terres. C’est Marge qui m’accueille dans sa chambre d’étudiant (ici, c’est les vacances d’été, les étudiants sont tous à la plage et les chambres sont libres !).

Le cadreur est en vacances aussi
Le cadreur est en vacances aussi

Je pars le 30 décembre explorer un peu la ville en vélo pendant qu’elle travaille : je remonte la piste cyclable le long de la rivière Waikato jusqu’aux très réputés Hamilton Gardens, qui proposent des petits parcs à thème.

Et voilà, à part visiter ces jardins, faire le tour du lac Rotoroa (à ne pas confondre avec la ville de Rotorua), et un centre-ville assez vivant (c’est plus calme qu’Auckland mais il a du caractère), il n’y a pas grand chose à faire à Hamilton. Heureusement, on est un peu au milieu de tout, du coup j’aurai pu visiter quelques endroits sympa !

Le 31, je retrouve Lan et ZZ, un couple de chinois rencontrés à Whitianga qui travaillent maintenant dans les fraises à Hamilton, pour une échappée vers Raglan, sur la côte. C’est un petit port de pêche réputé pour ses spots de surf, parmi les meilleurs du pays. Ils sont en fait situés un peu plus loin sur la côte, nous nous rendons donc à Ngarunui Beach pour une petite baignade, ou plutôt une enfilée de vagues dans la figure !

De retour dans le village, voilà que la parade du nouvel an nous tombe dessus sans prévenir avec force cornemuses et déguisements ! Il y a vraiment l’air d’y avoir une bonne ambiance dans ce village, entre vieilles maisons de pêcheurs et populations nouvelles venues pour le surf et le soleil.

J’ai fait confiance aux filles pour le Nouvel An, on va donc le fêter avec des collègues de Magali. Une partie sont français mais l’une d’elle est kiwie et c’est dans sa maison de vacances à Cooks Beach que se fait la fête. Comme ils travaillent au restaurant jusqu’à minuit, on se souhaite bonne année à Hamilton avant de conduire de nuit jusqu’à la maison. On arrive vers 4h du matin, juste à temps pour deviner le lever de soleil à travers la pluie…

Qui durera les 3 jours. Bon, on fait contre mauvaise fortune bon cœur, on festoie et on joue (on aura exporté le Biskit !). Si vous êtes attentifs, le nom de Cooks Beach vous dira peut-être quelque chose, c’est dans le Coromandel juste à côté de Whitianga où j’avais fait mon premier séjour en Septembre. On prendra même le ferry pour aller faire la fête en ville le soir du 2 Janvier. C’est donc une perspective complètement différente mais y a pas à dire, la baie est toujours aussi belle.

Le matin du 3 Janvier aura donc des allures de « Tequila Sunrise » avec un réveil difficile mais aussi le soleil qui pointe le bout de son nez, quelques heures avant de partir. Le soir, un petit resto indien entre français et un cidre (un seul) parce, quand-même, il faut fêter ça !

Enfin, hier, pour le dernier jour à Hamilton, nous sommes partis avec Marcello, un Uruguayen, visiter les Wairere Falls. Une petite marche d’1h30 sur un chemin rendu boueux par les pluies incessantes nous amène au sommet. C’est vraiment magnifique, comme vous pouvez le voir sur les photos :

C’est donc en remerciant encore une fois Marge pour son accueil que je me prépare à prendre le bus à destination du village de National Park (oui, ce nom est possible en Nouvelle-Zélande) qui se situe comme son nom l’indique au pied du Ruapehu et du Tongariro.  Préparez-vous à une ambiance de Mordor dans les prochains jours ! J’y travaillerai 4h par jour, 6 jours par semaine, en échange de la nourriture et du logement, dans un backpackers qui se trouve posséder un mur d’escalade… J’espère que j’aurai le droit d’y grimper !

4 réflexions sur “Chapitre 15 : Tequila Sunrise

  1. JLF

    Je vois qu’après une fin d’année laborieuse, cette nouvelle année (que je te souhaite bonne) débute de façon plus récréative. Un bon anniversaire aussi. Bises parisiennes et pluvieuses.

    J’aime

  2. Fanfan la Tulipe

    Si on peut faire un choix pour les jardins, mon préféré c’est le jardin style indien, très fleuri et coloré. Et j’avoue que le jardin maori m’intrigue, ça ressemble plus à un lieu de culte qu’à un jardin.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s