Chapitre 16 : Mordor

Howard Shore – Mordor Theme

La route empruntée par le bus entre Hamilton et National Park suit le chemin de fer qui relie Auckland à Wellington, l’un des premiers et des seuls du pays (le pays, s’étant développé assez tard, a vite préféré la voiture). On passe donc dans de nombreuses villes très « western », aux façades des années 20, c’est mignon.

 

 

 

wp-1452558376666.jpeg
Taumaranui

Après 2h30 de route et une jolie vallée, surgissent au détour d’un virage les silhouettes tant attendues : Tongariro, Ngauruhoe, Ruapehu ! La destination est proche.

 

C’est d’ailleurs dans une auberge de jeunesse sobrement intitulée National Park Backpackers que je fais mes 15 jours de wwoofing. Je nettoie l’auberge avec d’autres woofers (le vocabulaire varie selon le lieu, le principe reste le même) pendant 4 heures par jour, en échange de la nourriture et du logement, qui ne se fait pas dans l’auberge (pleine presque tous les soirs) mais dans une autre auberge appartenant aux mêmes propriétaires, la Ski Haus Backpackers. Le travail est plutôt long mais on a aussi accès libre à la salle d’escalade de l’auberge et navettes gratuites pour le Tongariro Crossing, c’est pas si mal !

Le Tongariro Alpine Crossing, venons-y ! C’est un peu la Mecque locale, des voyageurs de toutes les origines (mais quand-même 82,3% d’Allemands, soit 17,8% de plus que la proportion moyenne d’Allemands parmi les voyageurs en Nouvelle-Zélande (Insee 2016)) viennent à National Park dans le seul but d’accomplir cette traversée de 19 kilomètres. La plupart ne restent d’ailleurs qu’une journée, le temps de faire la marche, puis repartent vers de nouveaux horizons.

Personnellement, je vais pas vous cacher que c’était un des gros trucs que je voulais faire en Nouvelle-Zélande. Le Tongariro, c’est un massif volcanique récent, avec champs de lave, cratères et lacs aux eaux turquoise. Ça aurait déjà suffit à me donner envie, mais en plus, c’est dans ce parc qu’ont été tournées les scènes du Seigneur des Anneaux se passant au Mordor, disons que ça rajoute à l’aura du lieu ! Le Ngauruhoe fait notamment office de Montagne du Destin, mais seulement de loin : les scènes se passant sur le volcan n’ont pas été tournées directement dessus, car il est sacré pour les Maoris.

Je profite donc de mon jour de congé en ce Lundi 11 Janvier pour moi aussi accomplir mon pèlerinage. La navette part à 7h de l’auberge (c’est quand-même un comble de se lever plus tôt un jour de congé) et arrive sur les lieux à 7h45. On a de la chance : grand ciel bleu. Je me dépêche : le Crossing est censé durer 6 heures 20 mais je veux aussi tenter l’ascension du Ngauruhoe, qui prend de 2 à 3 heures, et la navette vient nous reprendre à 16h.

image

 

Il me reste maintenant un peu moins d’une semaine de travail dans l’auberge de jeunesse, après quoi j’espère pouvoir faire une descente de la rivière Whanganui en canoë avec Diego, un autre woofer franco-chilien, puis prendre une semaine pour visiter quelques endroits de l’île du Nord que je ne voulais pas rater, et arriver à Wellington pour prendre le ferry vers l’île du Sud en compagnie de Ren, japonais rencontré à Albany. Le rythme devrait s’accélérer donc, surtout pour faire coïncider nos dates, il repart au Japon le 18 Février.

3 réflexions sur “Chapitre 16 : Mordor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s