Chapitre 28 – Take the long way home

Supertramp – Take the long way home

(Encore du Supertramp, celle-ci devrait pas être bloquée en France vu que c’est Hodgson qui l’a uploadée, si vous voulez la version studio vous pouvez essayer Spotify, Deezer ou The Pirate Bay)

Melbourne est une ville plus grande que ce à quoi je m’attendais : 4 millions d’habitants, soit quasiment la population de la Nouvelle-Zélande. Ça fait un choc.

Dans le CBD (Central Business District, à l’Américaine) les vieux bâtiments coloniaux sont écrasés entre des gratte-ciel toujours plus hauts. Dans les rues, des gens et des restaurants de toutes origines. Il fait plutôt moche mais quand-même beaucoup moins froid qu’à Christchurch (il était temps de s’enfuir !). Je suis un peu perdu et après avoir regardé la météo, je décide de partir le lundi sur la Great Ocean Road toute proche.

2 jours après être arrivé donc, je prends le train en direction de Geelong, et de là rejoins la route pour y faire du stop. Au cours de la journée je suis pris par des locaux de tous ages et aux modes de vie très différents, de l’agent en assurances au surfer hippie en passant par les étudiants en weekend et une mère en route pour retrouver sa fille. Ils sont tous très gentils et font des détours pour me montrer la plage, les kangourous ou les koalas.

Arrivé vers 2 heures de l’après-midi à Apollo Bay, j’hésite un peu à continuer ; la prochaine ville où il y a une auberge, Port Campbell est encore assez loin. Environ 1h30 de route pour encore 3h de lumière du jour, je décide que c’est jouable car jusqu’ici j’ai eu des lifts assez facilement à chaque fois. Et pour cause : il n’y a qu’une seule route, tout le monde va dans la même direction.

Malheureusement les gens qui me prennent en stop ne vont jamais très loin et ne m’emmènent qu’au prochain village. J’attends trop longtemps à Castle Cove et à Lavers Hill, jusqu’à ce que la nuit tombe. De là, deux jeunes hippies me conduisent jusqu’à Princetown après être passés chez un pote à eux qui aurait pu m’héberger mais qui n’était pas là.

Enfin, un dernier mec un peu flippant (son camion sent très fort le bovin et il parle très lentement – un peu comme le mec de Seven) s’avère être super sympa et fait un détour pour me déposer devant l’auberge de Port Campbell. Il n’est que 7h du soir mais il fait déjà nuit noire ! Au total ce sont 9 conducteurs différents qui m’auront pris en stop dans la journée.

Le lendemain, il fait nettement plus moche, mais je me joins quand-même à 3 Singapouriens (je vous jure que je fais pas exprès de me retrouver avec des Asiats à chaque fois, ce soir là ils étaient 5 Singapouriens dans ma chambre !) pour aller visiter les spots des environs (notamment ceux que j’avais ratés à cause de la nuit).

Après une nuit de plus à Port Campbell, la météo m’ayant dissuadé de poursuivre jusqu’aux Grampians je rentre avec eux par la même Great Ocean Road jusqu’à Melbourne. Si c’est une ville qui doit être plutôt agréable à vivre, en tant que touriste on a vite fait le tour, d’autant plus que la plupart des musées sont payants. J’ai quand-même visité le musée de l’immigration où l’on apprend que  jusqu’aux années 70 la politique officielle d’immigration s’appelait « White Australia ». Ambiance. Et on ne parle même pas des aborigènes…

De fait j’ai un ressenti un peu mitigé sur cette semaine australienne. Culturellement, c’est un peu entre la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, pas bien folichon (à part le côté multiculturel, mais je suis pas trop rentré dedans).

C’est donc plutôt mon escapade sur la Great Ocean Road que j’aurais trouvée intéressante, même si on reste sur des chemins balisés j’ai pu y voir quelques bouts de terre rouge et un aperçu de l’outback sauvage, peut-être une prochaine fois !

Pour l’heure je suis à Singapour depuis hier, et il fait nettement plus chaud, mais ça, ça sera pour un autre chapitre !

2 réflexions sur “Chapitre 28 – Take the long way home

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s